WordPress 4.1 Une mise à jour importante

WordPress 4.1 Une mise à jour importante

Introduction J’avais fait part d’une légère déception lors de la sortie de WordPress 4.0 (Voir l’article WordPress version 4.0, de réelles avancées ?) . Au menu de cette mise à jour WordPress 4.1 L’éditeur de texte qui a été amélioré. Plus souple, plus clair Sélection des langages directement dans le Tableau de bord Un tout nouveau thème par défaut Edition des médias améliorée Une nouvelle interface pour les extensions Les mises à jour du noyau avec des améliorations du code 1. Editeur de texte amélioré WordPress a amélioré la disposition de l’interface lors de l’édition d’un texte. Les liens du menu de gauche et de droite disparaissent pour laisser place à l’interface WYSIWYG seule.     2. Sélection des langues On va dire qu’il était temps… Alors qu’avant on devait passer par le fichier wp-config pour changer le define (‘WPLANG‘, ”); , il suffit dorénavant de passer par l’interface d’administration de WordPress dans le menu Réglages > Général . Un nouveau menu tout en bas qui s’appelle “Langue du site” devrait vous aider 🙂 Cela ne vous empêche pas de devoir traduire vos fichiers .po …ben oui, la vie est cruelle. 3. Un tout nouveau thème par défaut Comme pour les Twenty Twelve, Twenty Eleven etc. WordPress se renforce d’un tout nouveau thème par défaut. Le moins qu’on puisse dire c’est qu’il est simple, bien codé et dynamique. Le voilà présent sous le nom de “Twenty Fifteen“. 4. Edition des médias améliorée Là encore, il s’agit d’une mise à jour très attendue. Il est dorénavant possible d’aligner les médias directement par l’interface WYSIWYG sans avoir à ouvrir une nouvelle fenêtre. Gain de...
Testez les performances de vos extensions / plugins avec P3

Testez les performances de vos extensions / plugins avec P3

Introduction P3 (Plugin Performance Profiler) est la bonne surprise de l’année 2014. Créée par GoDaddy (l’hébergeur mondialement connu), cette extension permet de contrôler les performances de ses chargements de page et d’isoler chaque plugin sous forme de graphiques. Prendre ses précautions avant utilisation P3 (Plugin Performance Profiler) m’a déjà montré quelques signes d’instabilités, nottament avec le plugin iThemes Security, il est donc préférable de suivre la procédure suivante. Sauvegarder les fichiers de son installation dans un autre dossier Sauvegarder sa base de données MySQL intégralement Attendre les heures basses de fréquentation de votre site avant de le faire passer en production L’installation de P3 (Plugin Performance Profile) Chercher P3 dans l’ajout des extensions Cliquer sur Installer maintenant ou télécharge le puis installez le en FTP Activer le What else ? Si vous voyez quoi que ce soit comme conflit ou message d’erreur, désactivez le, retournez sur votre sauvegarde s’il le faut mais ne poursuivez pas Passons aux choses sérieuses… Les fonctionnalités de P3 Il va scanner la rapidité d’affichage de vos pages et vous dire , en pourcentage, quel est le temps que prend chaque plugin dans le chargement de chacun de vos pages. Ceci se passe en quelques étapes très simples. Vous voilà avec la possibilité de bien filtrer les extensions qui sont sur votre site et celles qui n’ont rien à y faire. Je vous invite à installer (si ce n’est déjà fait) une extension comme Contact Form 7 sur votre installation WordPress, vous allez rapidement comprendre ce que je voulais dire dans mon ancien article sur les Meilleurs plugins WordPress pour démarrer. Consulter la page du plugin...
Ajouter / Supprimer des rôles utilisateurs

Ajouter / Supprimer des rôles utilisateurs

Les rôles utilisateurs sur WordPress se définissent de la manière suivante : 1. Les rôles principaux Super-admin Administrateur Editeur Auteur Contributeur Abonné 2. Les capacités Les rôles ont chacun leurs capacités. Sachant qu’un rôle supérieur aura les mêmes capacités qu’un rôle inférieur en plus des siennes. Un genre de pyramide des droits sur la plateforme. Voici une liste des capacités les plus importantes de la plateforme. Gardez en tête que chaque extension va avec ses propres capacités. Veillez donc à consulter leur documentation pour les intégrer à vos créations. Super-admin manage_network manage_sites manage_network_users manage_network_plugins manage_network_themes manage_network_options Administrateur activate_plugins delete_others_pages delete_others_posts delete_pages delete_plugins delete_posts delete_private_pages delete_private_posts delete_published_pages delete_published_posts edit_dashboard edit_files edit_others_pages edit_others_posts edit_pages edit_posts edit_private_pages edit_private_posts edit_published_pages edit_published_posts edit_theme_options export import list_users manage_categories manage_links manage_options moderate_comments promote_users publish_pages publish_posts read_private_pages read_private_posts read remove_users switch_themes upload_files update_core update_plugins update_themes install_plugins install_themes delete_themes edit_plugins edit_themes edit_users create_users delete_users unfiltered_html Editeur delete_others_pages delete_others_posts delete_pages delete_posts delete_private_pages delete_private_posts delete_published_pages delete_published_posts edit_others_pages edit_others_posts edit_pages edit_posts edit_private_pages edit_private_posts edit_published_pages edit_published_posts manage_categories manage_links moderate_comments publish_pages publish_posts read read_private_pages read_private_posts unfiltered_html (not with Multisite. See Unfiltered MU & RemoveKses) upload_files Auteur delete_posts delete_published_posts edit_posts edit_published_posts publish_posts read upload_files Contributeur delete_posts edit_posts read Abonné read 3. Créons un rôle // On définit la fonction function y_add_role() { // son identifiant et son nom visible     add_role( 'nouveau', 'Nouveau', // On liste les droits à donner (voir liste ci-dessus)              array(                   'read',                   'edit_posts',                   'delete_posts' 'manage_categories',    ...
Meilleurs plugins WordPress pour démarrer

Meilleurs plugins WordPress pour démarrer

Aujourd’hui, petit tour des meilleurs plugins à avoir pour bien démarrer dans le monde de WordPress. Des plugins / extensions qui vont vous suivre probablement pendant tout votre parcours WordPressien. En fin de cet article, les plugins déconseillés. Je n’ai mis aucun plugin Payant. Le but étant de vous donner des conseils pour démarrer, pas des conseils d’achat 😉 Introduction Seuls les plugins nécessaires à la bonne mise en place de WordPress sont proposées. Bien evidemment, si vous avez un site de rencontres, ou un site d’annuaire, ce ne sont pas les mêmes extensions dont vous aurez besoin. Je ne parlerai donc que de celles qui instaurent de bonnes bases. WordPress SEO by Yoast L’un des plugins ultime pour augmenter son référencement et le gérer très simplement. Personnalisable à l’extrème Mis à jour régulièrement Respect des règles SEO Léger pour votre installation Google Analytics for WordPress Incorporez facilement votre code Google Analytics dans votre site avec ce plugin qui vous permettra même d’avoir un tableau de bord de vos statistiques. Intégration simple Très léger Arrivée prochaine d’un tableau de bord interne Aucune perte de données Google XML Sitemaps Il est l’outil le plus puissant connu jusqu’à maintenant pour la génération de sitemaps. Même si WordPress SEO by Yoast vous le propose déjà, il est préférable de se servir de celui-ci. Ne craignez pas le conflit, les deux extensions arrivent parfaitement à cohabiter. XML respectant les recommandations Génération et envoi automatique Possibilité de l’intégrer en lien Adapté à tous les plus grands moteurs (Google, Yahoo, Bing…) Contact form 7 Il est simple de créer vos formulaires de contact sur mesure...
Buddypress, fonctionnalités, plugins, templates

Buddypress, fonctionnalités, plugins, templates

Buddypress est connu comme une extension WordPress qui permet, très rapidement, de créer un espace communautaire sur son site en mettant en place un système avancé de gestion des utilisateurs. Buddypress, introduction Qui n’a pas rêvé d’avoir une plateforme comme facebook ou comme les plus gros sites communautaires me jette la première pierre ! Si ce n’est pour atteindre des sommets ou tout simplement faire “joujou”, Buddypress a été créé avec des outils très solides pour la gestion de vos utilisateurs mais aussi ajouter une dimension intéractive à tous vos visiteurs. La version de Buddypress à la rédaction de cet article est la 2.0 (et sous versions associées) Les fonctionnalités de Buddypress Vous pouvez très facilement créer des fiches pour chaque utilisateur, visibles de tous, d’un certain nombre ou totalement privées (dans le cadre d’un intranet par exemple. Vous pourrez : Créer vos propres champs à ajouter aux utilisateurs Leur délivrer une option de gestion de leurs avatars Ajouter un flux d’activité à tous vos membres ou à vos groupes Affichage et gestion des notifications Gérer des groupes, créer, modifier, donner des permissions Donner le droit à vos utilisateurs d’avoir leur propre page Mettre en place une messagerie privée Établir une galerie personnelle (Photo, Vidéo) Gérer leurs données privées Leur ouvrir des droits sur des pages, des catégories ou plus simplement vos propres taxonomies Le fondre avec bbPress (forums) en deux clics et encore plus loin avec les extensions spécifiques à BuddyPress qui vous permettront d’avoir un site de rencontre en quelques clics Les extensions à avoir avec Buddypress Il est clair que je ne suis pas très fan des...
WordPress et l’hébergement mutualisé

WordPress et l’hébergement mutualisé

Avant de parler des hébergements à proprement dit, parlons d’abord des performances de WordPress. Vous remarquez que cet article est d’abord accès sur l’utilisation de WordPress mais s’adapte très bien à tous les développeurs web, qu’ils soient utilisateurs de CMS, de CMF, de Frameworks ou encore quelques courageux qui codent encore tout à la main. Historique des performances WordPress WordPress n’est pas connu pour être extrèmement léger. On ne pourra pas lui enlever que depuis les versions 2, il a connu un net progrès à ce niveau un code plus propre, des fonctions plus légères des plugins mieux contrôlées et notées des systèmes de mise en cache comme WP Super Cache ou W3 Total cache qui accélèrent les traitements …mais malheureusement avec encore beaucoup de requêtes de base de données. Après avoir hébergé pendant des années des WordPress sur des espaces mutualisés, j’ai remarqué, une fois leurs statistiques au top, que l’expérience utilisateur était nettement affaiblie. C’est normal, mon capitaine ! Pas vraiment non, car WordPress persiste à se poser sur des bases très lourdes, le prix a payer pour être aussi facile d’utilisation probablement. Il faut néanmoins comprendre une chose avant d’aller plus loin, il est fortement conseillé de passer sur des serveurs de plus en plus puissants au fur et à mesure de votre avancée sur le web. 1. L’hébergement mutualisé , un HLM sur internet Je serai catégorique là-dessus. Tout site sérieux NE DOIT PAS démarrer sur un serveur mutualisé. Penchez-vous plutôt vers les dédiés virtualisés type VPS (de faux dédiés cqfd.) mais avec des performances et une plus grande maitrise de son hébergement. Pourquoi ? 1. Des...
Bien choisir son thème pour WordPress

Bien choisir son thème pour WordPress

Thème ou Template, même combat… Cet article a pour principal intérêt de regrouper les plus grosses, les mieux référencées surtout, places de marché des templates WordPress. Mon expérience étant plus importante sur certaines plateformes que sur d’autres, je vais tenter d’être le plus objectif possible et je remercie Nathanael pour m’avoir aidé en me permettant de tester quelques themes de plateformes comme Themefuse ou Studiopress que je ne connaissais pas. Vous êtes prêts ? C’est parti ! Quelle sera mon utilisation ? Il faut d’abord savoir ce que vous voulez faire… Les sites de vente en ligne de templates vous proposeront toujours des catégories. Le plus souvent vous pouvez leur faire confiance. Si vous voulez lancer votre blog, choisissez la catégorie blog, pour un thème de vente en ligne, pareil, e-commerce ou plus précisément WooCommerce seront vos catégories. Vous devrez choisir le thème Parce qu’il est fonctionnel et que les blocs sont bien disposés selon vos besoins (NE VOUS FAITES PAS AVOIR PAR LES BELLES IMAGES) Parce que son code est propre pour être bien référencé, pour que le site soit performant et surtout que vous puissiez y mettre les mains sans passer des nuits blanches. Parce qu’il est adapté aux extensions que vous souhaitez utiliser. (Choisir un thème pour Ecommerce sans vérifier qu’il soit compatible Woocommerce ou Wp-Ecommerce peut faire mal parfois) Les thèmes gratuits De nombreux thèmes gratuits sont disponibles dans votre menu Apparence > Thèmes > Ajouter On pourra dire ce qu’on veut, les templates bien développés se font rares et c’est normal. Qui dit gratuit dit “fait avec le cœur”, pas forcément avec les moyens...
Erreurs à éviter – Bien installer WordPress

Erreurs à éviter – Bien installer WordPress

Erreurs à éviter pour installer WordPress Comme lu très souvent sur le net, WordPress apparait comme un outil  simple à installer et à déployer sur le long terme. Pourtant, que ce soit un développement classique ou à partir d’un CMS il faut avoir les mêmes réflexes, faisons un tour du propriétaire. La base de données Pour vous faciliter le boulot, il est pratique d’utiliser un nom de base de données simple, voir même un mot de passe rapide, pensant que personne ne viendra fouiller dans votre site…. et pourtant, ce sont de graves erreurs : Évitez de donner à votre base de données un nom similaire à votre projet ou votre nom de domaine. Ca parait évident comme ça, mais on fait tous l’erreur. Les caractères spéciaux (comme par exemple &()é:^$…) dans votre mot de passe sont indispensables. Dur à retenir, encore plus à deviner ou décrypter. Éviter des préfixes bidons comme wp_ ou monnom_ , ça revient au même que le premier point. Pensez à définir un seul utilisateur privilégié en écriture sur votre base données qui n’aura aucun autre privilège ailleurs. Ils ont la vie dure les “root” qui ont les privilèges sur vos 12 bases de données en lecture, écriture et modification. Ça facilite le boulot au pirate…. comme mettre toutes ses clés sur le même trousseau, adieu la maison, la voiture, la moto et le contenu du coffre ! Bien entendu, il est important également de bien configurer son phpmyadmin, si phpmyadmin il y a. Même si les hébergeurs proposent des protections, autant le faire soi-même en vérifiant tous les points.   L’installation FTP :...
Gravityview – Affichez vos données Gravityforms

Gravityview – Affichez vos données Gravityforms

Préambule à Gravityview Pour ceux qui diront, c’est quoi Gravityforms ? PASSEZ VOTRE CHEMIN ou aller lire mon premier article le concernant ( la deuxième solution est mieux 🙂 ) Qui n’a pas rêvé de pouvoir afficher rapidement sur son WordPress les données entrées dans vos formulaires Gravityforms ? Il existait et il existe toujours un plugin gratuit (Gravityforms Directory addon) très sympa mais pas très sexy que vous pouvez vous procurer ici. Même s’il continue à être mis à jour, il reste basique. La bonne nouvelle arrive, puisque les mêmes développeurs ont pensé à lancer (propulser est le mot) une application plus professionnelle, gravityview.com qui permet en quelques clics de proposer des listings facilement personnalisables. Il est tout frais de cette année et à surement de très longues années devant lui, puisque l’équipe de GF prévoit de se reposer sur gravityview à l’avenir.  Présentation en détails de Gravityview Les principales fonctionnalités de Gravityview Créer des répertoires de données (directories) gratuits ou payants. (sousous dans la popoche !) Afficher nativement des tableaux de données avec des champs à placer en Drag&Drop Lier des images et autres médias facilement Pouvoir créer en deux clics des CVthèques, des gestionnaires de profiles, des hotlines et autres listes d’événements (avec Map)… Modifier les templates prédéfinis facilement et les faire évoluer au fur et à mesure des besoins de votre site et le meilleur… créer des moteurs de recherches SUR MESURE en choisissant vos champs à rechercher, le format du champ etc… (Imaginez des possibilités infinies, c’est mieux) Des choix pré-définis de templates ? Gravityview se balade avec une liste pré-définie de templates, de structures de présentation de...
Retirer des éléments de votre adminbar de WordPress

Retirer des éléments de votre adminbar de WordPress

Supprimer des menus de votre adminbar (Barre d’outils) Aujourd’hui, partage d’un petit code / snippet pour vous permettre de supprimer des éléments de votre adminbar (Barre d’outils) de WordPress. Il sert à quoi ? Cette barre disgracieuse en haut de votre page d’administration et de votre site, vous la voyez ? Dans certain cas, notamment dans le cadre d’un partage avec des tiers, on souhaite faire disparaître quelques éléments histoire de customiser cette adminbar sans la désactiver complètement. Ce code n’est pas de moi mais a été trouvé sur un site aujourd’hui disparu. Je me permets donc de le partager avec vous. Le Snippet A mettre dans le fichier functions.php de votre thème function remove_adminbar_links() { global $wp_adminbar; $wp_adminbar->remove_menu(‘updates’); // On supprime la partie Mise à jour de WordPress $wp_adminbar->remove_menu(‘comments’); // On supprime la partie “bulle” et commentaires de la barre $wp_adminbar->remove_menu(‘new-content’); // On supprime le bouton “Créer” de la barre d’admin $wp_adminbar->remove_menu(‘w3tc’); // On supprime le logiciel W3 Total Cache $wp_adminbar->remove_menu(‘my-account’); // On supprime la partie “Mon compte” en haut à droite $wp_adminbar->remove_menu(‘feedback’); // On supprime les retours sur flux et pings $wp_adminbar->remove_menu(‘documentation’); // On supprime ce gros truc inutile qu’est la documentation Worpdress $wp_adminbar->remove_menu(‘wporg’); // On supprime le lien vers wordpress.org $wp_adminbar->remove_menu(‘about’); // On supprime le “About” $wp_adminbar->remove_menu(‘wp-logo’); // On supprime le vilain logo noir et blanc W /* Pensez y, si vous avez un logiciel qui vient se mettre dans la barre, il suffit de récupérer son nom générique et hop, à la place de “votre-logiciel” et il disparaîtra du menu */ $wp_adminbar->remove_menu(‘votre-logiciel’); } add_action( ‘wp_before_admin_bar_render’, ‘remove_adminbar_links’ ); Et vous voilà avec une adminbar bien nettoyée. Maintenant, pour ceux qui veulent...
Gravityforms, maitre des formulaires WordPress

Gravityforms, maitre des formulaires WordPress

Gravityforms a , depuis quelques années maintenant, très bonne réputation dans la communauté WordPress. N’étant pas gratuit, beaucoup de personne le contourne et tente de trouver d’autres solutions alors que pour très peu, on peut s’équiper de cet outil magnifique. C’est quoi Gravityforms ? C’est l’un des plugins ultimes de création de formulaire pour WordPress. Au-delà de simples formulaires de contact (ou Contactform 7 fait très bien l’affaire), GF permet de créer de véritables supports à vos applications comme Fournir des bases de données Créer des relations et jouer avec des variables globales Générer des retours (ex. Formulaire de demande de devis, Proposition de formations sur mesure, CRM…) Créer des formulaires de contact de très très haut niveau Bien évidemment, cela demande de maîtriser l’outil WordPress et d’avoir des connaissances plutôt sérieuses en PHP/SQL pour établir d’une vraie logique Back-end/Front-End mais aucune connaissance en développement n’est nécessaire si vous souhaitez simplement récolter des données. Pas belle la vie ? Pourquoi s’en équiper ? Les possibilités sont infinies. Dans le cadre d’un développement d’application intranet (J’y reviendrai dans un autre billet) , Gravityforms s’avère indispensable pour gérer des bases de données à la volée et donner accès aux possibilités d’ajout, de modification et (avec un peu de développement) de suppression par le Front-End et par droits de chacun. La base d’une application intranet quoi… Tu n’aurais pas une liste exacte de ses possibilités ? Au risque de décevoir, NON ! Une simple liste non-exhaustive vous rassurera déjà ! Attention : Il vous faudra la license avec les add-ons si vous voulez profiter de la totalité des possibilités de cette liste....
WordPress version 4.0, de réelles avancées ?

WordPress version 4.0, de réelles avancées ?

Bonjour à tous, Pour commencer ce blog, je vais démarrer par la raison de sa naissance. La sortie de WordPress 4.0, je reviendrai dans un autre billet sur mes origines dans le milieu du développement mais , chose est sûre, WP est et restera ma meilleure rencontre dans le milieu du net. Quoi de neuf dans WordPress 4.0 ? Loin du baratin classique et commerciale du site principal, je vais vous donner une liste des nouveautés. Pas grand chose en UI à part quelques avancées sur la bibliothèque de média et les extensions. Une plus grande stabilité de la plate-forme. Effectivement, vous pouvez retrouver les quelques nouveautés de cette version “Benny” des dieux, sur la page de WordPress.org mais rien ne vaut de la tester vous même. De préférence dans un espace local et de ne pas passer directement en production. De quoi faut-il se méfier ? Quelques extensions mastodontes ont pris du temps à se rendre à 100% compatible à la nouvelle version (même si c’est pas totalement possible comme on le sait) . Je les vois déjà, ces “certains”, prompts à se lancer le défi de ne pas afficher un seul rond orange dans leur back-office et mettre à jour l’ensemble de leur plateforme sans même faire une petite sauvegarde. On ne vous le rappellera jamais assez Je sauvegarde tous les fichiers de mon installation WordPress Sauvegarde de la base de données SQL Screenshot de la structure de votre base de données (si si , ça aide quand on bosse dans une seule base avec plein de préfix de tables…) Bossant pas mal avec Gravity Forms et WPML,...
Comment trouver des extensions pour WordPress ?

Comment trouver des extensions pour WordPress ?

Comme tout le monde le sait, WordPress est en passe de devenir un véritable monstre incontournable du web, et même les plus réfractaires dont je faisais partie doivent s’en rendre compte, notre manière de développer doit changer. Pourquoi changer et comment cela se traduit ? Le marché veut des sites plus complets, plus rapides, plus performants, moins chers et réalisés plus rapidement… ça, c’est la réalité. Bien qu’il soit encore plaisant de tout coder à la main ou à l’aide de Framework (cake, symfony…) , on est bien obligé de se rendre compte que WordPress répond à notre besoin cité précédemment dans l’univers du php/sql-style. On doit alors avouer que WordPress a une communauté parmi les plus importantes du web et avec ça, des ressources gratuites et payantes permettant d’économiser du temps et donc… de l’argent… non seulement à vous mais également à vos clients et croyez-moi, ils sauront vous en remercier. Je veux les ressources gratuites !!! Pour les ressources gratuites, je ne vais pas vous renvoyer vers google, mais l’idée est là.  La base de données de WordPress.org (à ne pas confondre avec WordPress.com) Cette base de données vous propose des thèmes et plugins mais surtout des plugins. Je vous propose de mettre de côté tout le reste, les templates gratuits étant à bannir d’une utilisation sérieuse de WordPress (et on verra que ce n’est pas parce que c’est payant que c’est mieux…) Les plugins gratuits Facilement reconnaissable, ils vous aideront à ajouter des fonctionnalités à votre site rapidement. Méfiez-vous quand même et consultez la fin de cet article pour éviter les erreurs. Les plugins freemium Difficilement reconnaissable...